Scalpage

Scalpeur Terex 883

Ce matériel de scalpage trie les gravats en plusieurs "coupes" :

 

  • 1ère coupure de 0/10 à 0/40 millimètres
  • 2ème coupure de 10/150 à 40/150 millimètres
  • 3ème coupure de 150 millimètres et plus
 
Cette première phase de scalpage permet d'extraire un matériau de la granulométrie demandée (généralement du 0/40 millimètres). Ensuite, les matériaux restant sont concassés.


Ce Scalpeur Terex 883 peut être loué pour vos chantiers!

 

 

Concassage

Concasseur Extec C 10 + et C 12 +

Le concassage est une méthode utilisée pour "broyer" en plus petites tailles les gravats et autres déchets de chantier.

Les matériaux scalpés passent dans le concasseur pour obtenir une granulométrie de 0/100 millimètres (en général).

Ensuite, pour obtenir des produits "nobles" ces matériaux de 0/100 millimètres repassent une dernière fois dans le concasseur afin d'en extraire les matériaux de 0 à 20 millimètres.

 

Ce matériel peut être loué pour vos chantiers!

     

 

 

Criblage

Cribleur Terex 683

Ce matériel de criblage permet différentes "coupures" :


  • 1ère coupure de 0/2 à 0/14 millimètres
  • 2ème coupure de 2/10 à 6/14 millimètres
  • 3ème coupure de 10 millimètres et plus
 
 
Une fois les produits concassés, un passage sur un cribleur permet de trier les sables et les graviers par granulométrie.
 

Comme le Scalpeur et le Concasseur, ce Cribleur Terex 683 peut être loué pour vos chantiers.

 

Historique

La SARL SO.VA.MAT a vu le jour le 14 janvier 2005, suite à une demande émergente pour la gestion des déchets de chantiers.


Munie d'un matériel performant et fiable, elle a pour activité principale le stockage et la valorisation de déchets inertes.

M. Philippe ROUSSELOT, gérant, est secondé par M. Frédéric ROY, associé, Responsable de l'exploitation et expert en valorisation.

L'entreprise est aussi constituée de six chauffeurs routiers.

 

Législation

La SO.VA.MAT est heureuse de travailler pour un environnement durable et dans le respect surtout de la législation.


La gestion des déchets est devenue au fil des années un problème environnemental majeur. C'est pourquoi des lois ont été établies pour limiter les effets indésirables et parfois dangereux de certains déchets. Plus les lois avancent, plus on regarde la gestion des déchets en amont.


En effet, il faut se préoccuper d'un déchet, qu'il soit inerte ou non, bien avant sa production.
Au niveau des déchets du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP), qui sont composés pour la plupart de déchets inertes (2/3), une Charte Départementale a été signé pour regarder et prévoir en amont, la production de déchets et par conséquent, son élimination.
Car c'est tout au long de la chaîne de vie d'un déchet qu'il faut être vigilent: du maître d'ouvrage, en passant par le maître d' oeuvre, aux entreprises du BTP.

 

  • Loi du 15 juillet 1975 : "relative à l'élimination des déchets et à la récupération des matériaux"

Cette loi demande aux producteurs de déchets de réduire à la source les quantités de déchets produits et de valoriser au maximum. Elle énonce le principe de "récupération des éléments ou matériaux réutilisables et de l'énergie". L'élimination doit se faire sans nuisance et dans le respect de l'environnement mais à la charge du producteur.

  • Loi du 13 juillet 1992 : elle renforce la loi du 15 juillet 1975 et ajoute la notion de "déchets ultimes"

Elle annonce, qu'à partir de juillet 2002, seuls les déchets ultimes pourront être mis en décharge et les autres devront être valorisés.
Elle exige également, sous l'autorité des préfets, l'élaboration de plans départementaux ou interdépartementaux à l'élimination, obligeant les communes à se regrouper pour la gestion des déchets.
Des décrets et circulaires sont constamment élaborés dans le but d'affiner au maximum ces deux lois qui exposent les grands principes de la gestion des déchets.

  • Loi du 19 juillet 1976 : "relative aux installations classées pour la protection de l'environnement"

Cette loi donne obligation à toutes les installations de traitement, d'élimination, de stockage ou de transit de déchets de présenter à la préfecture une étude d'impact pour l'environnement et une étude de danger pour l'homme.